Comment reconnaitre un faux cèpe ?

Vous vous posez souvent la question sur la toile, alors dans cet article, nous allons voir tout ce qu’il y a a savoir et dans les moindres détails, sans plus attendre, voici comme différencier un vrai cèpe d’un faux.

Qu’est-ce qu’un cèpe ?

Un cèpe est un champignon comestible et très apprécié en cuisine, et il est reconnaissable de par un chapeau épais et charnu et qui est de couleur brune, avec un pied robuste, contrairement aux morilles par exemple.

Et ils sont souvent présents dans les forêts, souvent sous les feuillus ou les conifères et ils sont surtout récoltés à l’automne, et ils sont présents chez nous car nécessitent un climat tempéré, et ils ont une saveur délicate et une texture ferme.

Et ils sont utilisés dans de nombreux plats, comme par exemple les sautés, les soupes, les sauces et même séchés pour être utilisés dans les sauces et les bouillons, raisons pour lesquelles ils sont plutôt chers à l’achat. Ils sont aussi peu abondants, ce qui les rend encore plus recherchés.

La réponse

Le premier point auquel vous devez faire attention est son chapeau et son pied, le vrai cèpe à un chapeau charnu et souvent de couleur brune à brune foncée, et il a une surface lisse, le pied est toujours robuste, au point qu’il faille le couper au couteau.

Pour ce qui est des lames, elles ne sont pas visibles, et vous ne les verrez pas sous le chapeau, et vous devez vous assurer que le champignon n’a pas de lames, sinon, c’est une autre espèce dont il s’agit en l’occurrence.

Pour ce qui est de l’odeur, ils sont aussi souvent décrits comme agréables à sentir, avec un aspect olfactif terreux ou de sous-bois, et toute mauvaise odeur est liée à un autre champignon, même si l’aspect est très proche.

Passons maintenant au coupage, sa chair doit toujours rester ferme et blanche et ferme, et vous devez aussi savoir que les champignons dont la chair devient bleue ou foncée après la coupe, cela pourrait indiquer une toxicité.

Les cèpes poussent dans les forêts de feuillus ou de conifères, vous en trouverez vers des arbres tels que les chênes, les hêtres ou les pins, et principalement à l’automne. Dans tout les cas, au moindre doute, ne mangez pas le champignon, certains sont très dangereux.

Articles recommandés